La Partie Est de la République Démocratique du Congo reste une véritable mouroir. Dans la province de l'Ituri, la Milice Codeco s'imposent, au Nord-Kivu, les combattants, majoritairement ougandais du groupe armé Forces démocratiques alliées (ADF) massacrent massivement des civils.

Congo - Kinshasa

Massacre dans la région de Béni : découverte de 29 cadavres, les combattants ADF dans le viseur

La Partie Est de la République Démocratique du Congo reste une véritable mouroir. Dans la province de l'Ituri, la Milice Codeco s'imposent, au Nord-Kivu, les combattants, majoritairement ougandais du groupe armé Forces démocratiques alliées (ADF) massacrent massivement des civils.

ADF

Une véritable déchirure s'observe dans cette partie de la République Démocratique du Congo où certaines personnes fustigent que seule la scission du pays est un moyen équitable pour le retour de la paix.

Au total, 29 corps sans vie en décomposition très avancés viennent d'être découverts dans la soirée de Lundi 16 novembre dans la vallée de Mwalika prêt de la rivière Semuliki au Sud-est du territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu.

Selon des sources dans la zone ces 29 corps seraient ceux de personnes enlevés de la prison centrale de Beni Kangbayi par les rebelles ADF lors lors de leur incursion le mois passé.

très épprouvé par ce massacre, Saidi Balikwisha, député provincial de cette partie du Nord-Kivu estime que l'État congolais doit être tenu pour responsable de cette situation malheureuse qui a coûté les vies aux citoyens qui étaient entre ses mains, à la prison centrale de Beni Kangbayi.

"Les personnes décédées étaient détenues à la prison de Kangbayi par l'État congolais qui n'a jamais voulu organiser des audiences pour libérer les innocents et condamner les couples mais a choisi de les garder dans des conditions inhumaines jusqu'à les faire tomber entre les mains des rebelles qui ont attaqué et pris en otage des centaines des civils dans une prison censée être super protégée car hébergeant des presumés grands criminels" déplore cet élu de Beni qui estime que l'État congolais via ses services à Beni doit répondre directement de cet acte" a-t-il dit.

Par ailleurs, celui-ci a même écrit une lettre au ministre provincial de la Justice du Nord Kivu pour la cause. Une copie a été réservée à la rédaction de 54etats.fr.

Dans cette lettre, le député provincial Saidi Balikwisha dit ne pas comprendre comment un groupe des rebelles terroristes soient-ils peuvent enlever des centaines des civils dans une prison jusqu'à les amener en brousse et les abattre tranquillement alors que les victimes étaient enfermées par la justice dans une prison bien connue, il a par ailleurs demandé au ministre d'organiser dans un délai raisonnable des audiences foraines à Beni pour les reste de détenues de la prison centrale de Beni pour hommes et femmes.

Ces audiences foraines une fois organisées permettront de désengorger les prisons de Beni qui héberge actuellement plusieurs innocentes dont plus de 6 femmes agricultrices arrêtés dans la vallée de Mwalika qui n'attendent que ces audiences pour prouver leurs innocences sur les massacres de Beni et ses environs.

L'élu de Beni a par ailleurs reçu de l'assurance de la part du Ministre de la justice qui indique que le gouvernement provincial du Nord Kivu fait de la question des audiences fairaines à Beni une de ses priorités pour cette région.

La zone de Beni qui du reste fait dans la presse nationale et étrangère est la plus militarisée de toute la République Démocratique du Congo, mais il aussi il s'ajoute les forces Onusiennes et les FBI, mais cette partie enregistre des morts en répétitions, d'ailleurs selon le dernier rapport de la société civile de Beni , 44 personnes ont été tuées par ces malfrats la semaine dernière célà devant l'oeil impuissant du Gouvernement congolais et ses partenaires.

Des opérations des grandes envergures contre les rebelles ADF ont été lancées par les forces Armées de la République Démocratique du Congo en complicité avec la Monusco mais sans succès.

Pour rappel, selon la société civile du territoire de Beni joint par la rédaction de 54etats.fr ce mardi , au moins autres 8 civils ont été tués par les mêmes rebelles des ADF dans la localité de Kokola en groupement Batangi Kisiki c'était dans la nuit du lundi à ce mardi 17 Novembre 2020.
 

Enoch David Aluta
Journaliste