La plateforme politique, Front patriotique 2023, par  l'entremise de son Président Steve Mbikayi, lance un appel à l'adhésion. Ledit…

Congo - Kinshasa

RDC : Steve Mbikayi et le Front patriotique 2023 travaillent pour permettre à Félix Tshisekedi de briguer un deuxième mandat

La plateforme politique, Front patriotique 2023, par  l'entremise de son Président Steve Mbikayi, lance un appel à l'adhésion. Ledit appel est adressé aux partis et formations politiques ainsi qu'à l'ensemble des acteurs politiques qui voudront soutenir la candidature du président de la République lors de la prochaine présidentielle de 2023.

En sa qualité de l'initiateur du Front patriotique 2023, Steve Mbikayi a présidé une séance de travail avec les membres de la commission technique chargée de rédiger les textes fondateurs de cette plateforme. cette rencontre a permis à Steve Mbikayi de prendre connaissance des textes fondateurs qui devront servir de base légale.

Au sortie de la réunion, l'initiateur de cette plateforme politique Steve Mbikayi a fait savoir les motivations qui les ont conduit à créer le Front patriotique 2023. Selon lui, le but est d'éviter les erreurs récurrentes constatées dans la coalition FCC-CACH. 

"Le Front patriotique est une structure des élites, des scientifiques, déterminés à accompagner le chef de l'état pendant ce mandat mais surtout permettre à ce que nous évitons les erreurs qu'on a connues dans la coalition passée où la lutte de positionnement par rapport en 2023, a fait qu'il ait éclatement.", a souligné Steve Mbikayi

A en croire Steve Mbikayi, le Front patriotique plébiscite le Président Félix Tshisekedi comme candidat en 2023. 

 "Nous souhaiterons proposer à l' Union Sacrée que cette question soit réglée en avance et que l'on sache dans 3 ans avant qui sera le candidat commun de l'Union sacrée pour les élections et nous avons mis le Front patriotique pour 2023. Et avons opté pour son Excellence le Président de la République, Félix Tshisekedi.", a-t-il dit.

La démarche de Steve Mbikayi celle de trouver un consensus sur le candidat commun pour la présidentielle 2023, intervient dans une période où certains politiques se bousculent autour des postes à partager. Dossier à suivre.

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC