Congo-B : un candidat du parti au pouvoir exclu des législatives pour propos «tribalistes»

Le candidat Léonidas Motom quarantenaire du Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir) qui se présentait aux législatives du 10 juillet a été exclu de la course électorale à cause des propos jugés « tribalistes et rétrogrades » par sa propre formation politique. Il se présentait dans la deuxième circonscription de Ouesso, au nord du Congo-Brazzaville.

Rédaction
Journaliste