Maurice : le pouvoir éclaboussé par un possible projet de cyber-espionnage

Une affaire politique sur fond d’un possible projet de cyber-espionnage éclabousse le pouvoir à Maurice ainsi que Mauritius Telecom, la société publique des télécommunications qui figure dans le « top dix » des opérateurs économiques de l’île. Son directeur général, Sherry Singh, a démissionné, jeudi 30 juin, au motif que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, lui aurait demandé d’installer des équipements venant d’un pays étranger pour surveiller les activités et lire des messages des internautes entrant et sortant de Maurice.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction