Retour sur un communiqué daté de ce jour et parvenu à la rédaction du média 54 ETATS où le président fondateur du PRNC&nbsp…

République centrafricaine

RCA : Gregaza Nourd, le patron du PRNC rejette les accusations de connivence avec le gouvernement

Retour sur un communiqué daté de ce jour et parvenu à la rédaction du média 54 ETATS où le président fondateur du PRNC M. Gregaza Nourd s'adresse aux 7 groupes armés, ainsi qu'à Mr Touadera, président de la République ainsi qu'à son chef du gouvernement M. Firmin Ngrebada.

"Moi, M. Gregaza Nourd président fondateur du parti PRNC, je viens par la présente apporter un démenti formel aux allégations ainsi qu'aux suppositions qui courent dans les médias et sur les réseaux sociaux. Des propos accusateurs laisseraient entendre à l'opinion centrafricaine et internationale qu'il existe une connivence entre d’une part PRNC et son représentant et d’autre part, Mr Touadera et son gouvernement. Je tiens à le dire ici maintenant et une fois pour toutes :

"à aucun moment, ni moi-même, ni mon chef d'état-major le regretté Général Issa assassiné de sang froid le 27 mars 2020 avec la complicité avérée de M. Abdoulaye Hissene de M. Nourredine Adam et bien sûr avec l'aide d'une partie des membres de la communauté Goula qui sont aujourd'hui dans le gouvernement de Monsieur Touadera, ni notre nouveau chef d'état major le Général Azor que je viens de nommer n'ont négocié, ni conclut quelque accord quel qu'il soit avec Messieurs Touadera et Ngrebanda ainsi que son gouvernement."

Contrairement aux 7 groupes armés signataires de ce communiqué de presse diffamant qui incrimine Prnc nous ne sommes pas complaisants. Eux oui se font payer par M. Touadera avec l’argent de la Centrafrique. En ce qui concerne M. Ngrebanda, tout le peuple sait comment il est devenu le chef du gouvernement actuel. Le PRNC n'a aucun représentant au sein du gouvernement centrafricain et encore moins dans les organes du pouvoir de M. Touadera.

Je vous informe que mes hommes se battent partout sur le territoire afin de garder l'intégrité de notre république au péril de leur vie avec le peu de moyens dont je dispose pour mener à bien cette mission et que je mets à leur disposition dans l'intérêt suprême de notre pays. 

Mes chers compatriotes, sachez-le, on a essayé à plusieurs reprises de m'acheter, de me corrompre mais j'ai toujours refusé catégoriquement pour une simple raison : notre pays n'est pas à vendre et la vie de mes concitoyens ne devrait pas être une monnaie d'échange pour des intérêts personnels. Et oui je suis en coalition avec le MLJC qui me suit désormais. Partout où ils se battent tout le monde sait que, et je vous l’affirme, ce sont les hommes du PRNC qui sont en première ligne notamment à Birao, Ndélé, Bria, Tirigoulou, Gordil dans tout le nord-est du pays.

Le combat du PRNC, c'est contre les ennemis de la RCA et non contre les centrafricains que je défends. Avant d'être Goula du côté de mon père et Mbanda du côté de ma mère, je suis tout d'abord et avant toute autre considération centrafricain et fier de l'être !! C'est à ce titre que mes hommes ainsi que moi-même nous nous battons pour l'intégralité de la RCA afin d'apporter la paix et la sécurité au peuple centrafricain à la place du gouvernement qui en est incapable !!

Je rajouterais : c'est un mensonge de dire que Prnc bénéficie de soutiens quels qu'ils soient nous sommes seuls à mener notre combat et nous bénéficions juste du soutien moral des centrafricains dans notre lutte." Fin du communiqué émanant du patron du PRNC.

Rédaction
Journaliste