Éthiopie: versions contradictoires sur un massacre de civils Amharas

Après l'attaque d'une ville de l'État de Gambella par deux mouvements rebelles, la violence se répand jusque dans la région voisine de l'Oromia. Dimanche, des témoins ont affirmé que plus de 200 civils Amharas avaient été tués par l'Armée de libération oromo, ce que le mouvement armé dément formellement.

Priscilla Wolmer
Directrice de la rédaction